Le Vin Bio: Révolution ou simple argument marketing ?


De nos jours, l’évolution de la consommation tend de plus en plus vers le bio. Certes, c’est un concept plus cher mais il donne au consommateur l’assurance d’avoir un produit issu d’une agriculture biologique. Rappelons que ce procédé limite l’utilisation des produits de synthèse et/ ou des plants issus d’un organisme génétiquement modifié (OGM). Certes, le vin n’est pas un produit directement issu de la terre, mais le vin bio a récemment fait une percée dans les étales de nos cavistes.

Le vin bio : qu’est ce que ça change ?

Le vin bio est bien évidemment un vin issu de vignoble utilisant l’agriculture biologique. Les raisins sont cultivés en respectant des normes très strictes et la protection de la vigne contre les maladies se fait uniquement via des méthodes naturelles. Le vrai défi du vigneron qui veut produire un vin bio se trouve donc dans le renforcement de la défense de la vigne pour ne pas avoir à recourir au traitement chimique. Si le désherbage peut se faire avec des herbicides pour le vin standard, cette méthode est interdite pour le vin bio. Pour ce dernier, le désherbage peut être mécanique. Ce qui demande un coût supplémentaire de main d’œuvre et de matériels. De même, si le vin conventionnel autorise l’emploi des fongicides, des insecticides pour lutter contre le mildiou, le procédé bio utilise la bouillie bordelaise qui est une mixture de soufre et de sulfate de cuivre.

Si auparavant, la certification bio ne touchait que la viticulture, actuellement, la vinification commence aussi à être régit par cette normalisation. En effet, chaque étape de la vinification se fait avec des produits bien sélectionnés. Les levures et bactéries lactiques sont plus sollicitées pour la fermentation pour la fabrication du vin bio. Le vin peut utiliser le concept de « flash pasteurisation » pour la rectification de la fermentation. C’est un procédé qui n’est pas autorisé dans le concept bio, ce qui a bien évidemment un impact sur le goût du vin.

La Certification Vin Bio

Le vin bio est certifié par le logo AB ou Agriculture Biologique. Cette certification est uniquement accordée par le ministère de l’Agriculture. En moyenne, le processus de certification dure trois ans. En terme de qualité, les composants d’un vin bio se diffèrent d’un autre vin par la présence ou non de composés sulfurés. Dans la plupart des cas, la teneur en sulfite d’un vin bio est inférieure à celui du standard. Une des différences dans la composition est aussi la présence de produit conservateur dans le vin conventionnel. Ce qui n’est pas le cas pour le vin bio.

 

En bref, un vin bio se diffère d’un vin conventionnel sur plusieurs aspects, en grande partie sur la viniculture.  Les cahiers de charges en vinification sur le label biologique ne sont pas aussi draconiens comparé à ceux de la culture. Tout de même, le principe du label Agriculture biologique reste fidèle à chaque étape de production de ce type de vin, qui est de minimiser, voire même interdire l’utilisation de produits chimiques de synthèse. De ce fait, la qualité des deux types de vin s’avère être touché par ces différences. Le vin bio offre plus l’assurance d’un produit sain au niveau des consommateurs. Une surqualité qui a un coût. Mais, il faut croire que le marché du biologique a un fort potentiel de croissance dans les prochaines années.

Sur le même thème: Connaitre le Vin

3 thoughts on “Le Vin Bio: Révolution ou simple argument marketing ?

  1. Bonjour je possede une bouteille de blanc liquoreux appelation sainte croix du mont domaine du tich de 1930 medaille d or a paris , la bouteille est en parfait etat. Pouvez vous me faire une estimation . Merci.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *