Débutants: L’épreuve de la Carte des Vins


Un premier diner avec mademoiselle ? Le boss ou des collègues qui vous invitent au restaurant ? Pas de panique ! Ces quelques lignes vont vous sauver la vie ou simplement vous aider à ne pas passer pour un ingénu.

Choisir

Prenez le temps dans le cas où vous êtes l’heureux élu à qui l’on a confié la carte des vins. Quoi qu’on dise, l’accord mets-vin est un vrai casse-tête, mais on peut se fier à un joli scénario qui serait :

  • d’ouvrir le bal avec un effervescent : un Champagne, un Crémant de Bourgogne, de Loire ou d’Alsace ou un blanc sec du Gaillacois. Cela accompagne très bien les entrées, les fruits de mer et crustacés
  • puis de continuer avec un rosé aux notes de Provence, surtout l’été, un blanc corsé comme du Chablis ou du Sauvignon si c’est du poisson
  • poursuivre avec un vin rouge léger tel un Cahors, un Pinot d’Alsace ou un Côte de Provence si les plats sont orientés viande blanche et s’il s’agit de viande rouge, on opte pour un vin rouge puissant de la Vallée du Rhône, de Bordeaux (Saint-Emilion, Haut-Médoc, Pomerol) ou de Bourgogne
  • et on clôture avec un liquoreux ou un moelleux du Sud-Ouest (Monbazillac, Gaillac), un Sauternes ou un Pinot Gris d’Alsace par exemple pour accompagner le dessert.

Retenez ceci :

  • Les bulles, c’est frais, ça titille les papilles. C’est parfait pour un début de repas ou un apéritif. On oublie le Champ’ au dessert.
  • On évite aussi les vins trop sucrés en entrée. Ca cale !
  • Au pire, sortez la réplique : « Qu’est ce que vous avez comme… ? ». Oui, ça se fait ! Et avec un peu de chance, le restaurant a un sommelier. Ouf !

Déguster

Le serveur revient avec la bouteille :

  1. On jette un œil à l’état du bouchon qui ne doit pas être abimé ou imbibé de vin.
  2. On hume dans son verre, après l’avoir légèrement tourné. Inutile de faire tourbillonner. L’idée est juste d’aérer un peu le vin.
  3. Puis on goute par petite gorgée en laissant 2 s dans la bouche avant d’avaler.

On peut rapidement détecter un vin bouchonné (odeur de moisi ou de renfermé et très souvent bouchon altéré) ou un vin madérisé qui lui, a été mal fermé, son gout et son arôme sont très acides et se rapprochent du vinaigre. Dans ce cas, demandez délicatement à changer de bouteille ou optez pour un autre vin.

Le bon vocabulaire

Par ailleurs, voici quelques compliments passe-partout : « Bon vin ! », « Excellent ! » ou encore « Bon choix ! » ou « Tu as du gout » si c’est quelqu’un d’autre qui a choisi. Rien de bien difficile, le tout est de lâcher les bons mots au bon moment.

Et ci-dessous, des adjectifs qui peuvent vous servir à commenter ou décrire.

Un vin jeune est souvent un vin frais, fruité, enjoué ou canaille.

Un vin souple est un vin où l’acidité et le tanin sont faibles, facile à boire.

Un vin à fort caractère sera puissant, vif ou racé (typique de son terroir).

D’autres comme beaucoup de blanc doux seront moelleux, veloutés ou onctueux.

Sur le même thème: Connaitre le Vin

44 thoughts on “Débutants: L’épreuve de la Carte des Vins

  1. Le vin est une des grandes réussites de l’homme pour transformer un fruit périssable en quelque chose de permanent.
    Jean Arlott

  2. Le vin est un professeur du goût, il est le libérateur de l’esprit et l’illuminateur de l’intelligence.
    Paul Claudel

  3. Pour bien apprécier le vin, il faut de l’odorat, un sens du goût suffisamment développé et un oeil pour la couleur. Tout le reste n’est qu’expérience et goût personnel.
    Cyril Ray

  4. Les étés d’autrefois brûlent dans les bouteilles d’Yquem et les couchants des années finies rougissent le Gruaud-Larose.
    François Mauriac

  5. J’estime le bordeaux, surtout dans sa vieillesse. J’aime tous les vins francs, parce qu’ils font aimer.
    Alfred de Musset

  6. Le grenache est un révélateur, un accoucheur de terroir. Il ne prendra jamais la première place. Il a la modestie de sa grandeur… Il est à la viticulture ce que le classicisme est à l’art.
    Marc Parcé

  7. De Reims à la Moselle commence la vraie vigne et le vin, tout esprit en Champagne, bon et chaud en Bourgogne, s’alourdit
    en Languedoc pour se réveiller à Bordeaux.
    Jules Michelet

  8. Savez-vous ce que, Dom Perignon a dit après avoir inventé le Champagne ? nous a-t-il demandé avec un accent adorable
    Non, ai-je répondu
    Il a appelé ses frères moines et leur a dit . Venez vite : je goute les étoiles.
    John Michael Green

  9. Le vin est semblable à l’homme : on ne saura jamais jusqu’à quel point on peut l’estimer et le mépriser, l’aimer et le haïr,
    ni de combien d’actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable.
    Charles Baudelaire

  10. Champagne…ô sublime merveille! Bruyant comme la foudre, aussi prompt que l’éclair, tu fuis les flancs de la bouteille,
    lorsque libre et joyeux, le bouchon saute en l’air.
    JL Gonzalle

  11. Le vin délivre les coeurs de leurs peines : c’est pourquoi les sages le nomment la clé du verrou des tristesses.
    J’aime cette liqueur de pourpre . Elle flétrit la face du souci et enfante l’allégresse.
    Gaston Bachelard

  12. Le vin…Fait surgir plus d’un portique fabuleux dans l’or de sa vapeur rouge, comme un soleil couchant dans
    un ciel nébuleux.
    Charles Baudelaire

  13. Pour connaître l’origine et la qualité d’un vin, il n’est pas nécessaire de boire le tonneau entier.
    Oscar Wilde

  14. il faut boire du vin, trois verres par jour :
    Le premier par nécessité ; le second par utilité ; le troisième par plaisir.
    Hippocrate

  15. Le vin est ainsi fait; c’est avec lui, comme avec tous les dons précieux, les arts. Il désire être aimé, recherché, compris,
    et avec peine, devenir une personne.
    Hermann Hess

  16. Le vin, c’est la couleur, c’est la vie, c’est le goût. Mais c’est aussi ce bouquet de senteurs exceptionnelles, ce rêve qui s’échappe d’un verre pour envahir, par rafales, votre nez, votre imaginaire et tout votre esprit.
    Pierre Choukroun

  17. Il y a un lien très étroit entre le flacon, l’endroit, le moment et les gens avec qui vous le dégustez.
    Eric Revel

  18. C’est le vin tout doucement qui échauffe, qui dilate, qui épanouit les éléments de notre personnalité.
    Paul Claudel

  19. Qu’ils sont doux bouteille jolie
    Vos petits glouglous
    Si vous étiez toujours remplie
    Oh, bouteille, ma mie
    Pourquoi vous videz-vous ?
    Molière

  20. Rien ne fait voir l’avenir couleur de rose comme le contempler à travers un verre de Chambertin.
    Alexandre Dumas Père

  21. Un type complètement Tokay interroge un routier
    près de tomber dans les Pomerol.  » dites-Vouvray ?  »
    le routier le Jurançon âme et conscience.
    le type Arbois :  » Parle Chinon  »
    « J’y suis pour rien, tout est Brouilly dans ma tête,
    c’est pas moi Cabernet mon monde.  »
    le type a un pistolet, il Sancerre, met le routier Anjou en disant:
     » T’es né con, tu Meursault ! »
    Pommard m’a tué.
    Vincent Roca

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *